Foto: Assoziativer Bildeinstieg. Foto: KZ-Gedenkstätte Neuengamme, 2014.
Entrée dans le sujet par association d’illustrations Crédit photo : KZ-Gedenkstätte Neuengamme, 2014 (ANg 2014-512)

Journée d’étude

La journée d’étude pour un groupe d’adultes comprend une introduction, la visite des expositions et du site extérieur, puis l’étude par équipes d’un thème prioritaire dans le centre d’étude ou dans les archives ouvertes. Les participants travaillent sur des photos, documents, films, livres et autres matériels mis à leur disposition. Les résultats de ces recherches peuvent être mis en forme, présentés et soumis à un débat. La « journée d’étude plus » permet d’approfondir des questions ciblées et de travailler sous forme de séminaire. Une journée d’étude peut consister en une introduction à l’historique du site ou avoir pour objet l'action de divers corps de métiers et institutions sous le national-socialisme, un pays spécifique ou des questions relatives à la culture du souvenir et à l’attitude adoptée par la société envers l’Holocauste et la persécution nazie.

Journée d’étude
Durée : 6 heures
Coût par groupe d’adultes : 100 euros

Journée d’étude plus
Durée : 7 heures
Coût par groupe d’adultes : 110 euros

Exemples de journées d’étude thématiques :

Économie du travail forcé : dimensions du travail forcé sous le national-socialisme et pratique de dédommagement après guerre

Cette journée d’étude est consacrée aux divers aspects du travail forcé sous la dictature nationale-socialiste, présente des victimes et des profiteurs, et aborde la problématique que constitue l’absence durant des décennies d’un dédommagement du travail forcé, ainsi que l’attitude politique après 1945 envers les anciens travailleurs forcés, en particulier ceux d’Europe de l’Est et du Sud-Est.

Durée : après concertation sur 6 heures ou sur trois jours

Le football dans les camps de concentration et dans la société nationale-socialiste

Au coeur de cette journée d‘étude figurent les biographies de victimes et de responsables du régime nazi. Les stagiaires recherchent par eux-mêmes les rôles et les fonctions du football dans le contexte des camps de concentration et de la société nationale-socialiste. Cette journée s’adresse en premier lieu aux supporteurs de football mais aussi aux clubs, aux personnels des associations et fédérations ainsi qu’aux groupes scolaires intéressés par le ballon rond.

Durée : 7 heures (ou moins après concertation)

Le sauvetage des déportés scandinaves par l’opération Bus blancs

Cette journée d’étude s’adresse aux multiplicateurs dans la formation des jeunes et des adultes ainsi qu’à d’autres groupes intéressés. Elle a pour but de transmettre des connaissances historiques et d’éclairer sous différentes perspectives le sauvetage des déportés danois et norvégiens par les Croix-Rouge suédoise et danoise, opéré juste avant la fin de la guerre et appelé opération Bus blancs, ainsi que d’examiner la place réservée à cet événement dans les cultures mémorielles des divers pays concernés.

Durée : 7 heures, après concertation également sur deux jours

La situation des prisonniers de guerre soviétiques au camp de concentration de Neuengamme

Entre 1941 et 1945, l’armée allemande fait prisonniers 5,7 millions de membres de l’Armée rouge, dont environ 3,3 millions sont assassinés - par la Wehrmacht, la Gestapo, le Service de la sécurité SD et la SS. Cette journée d’étude se penche sur les prisonniers de guerre soviétiques transférés depuis les camps de prisonniers de l’armée allemande situés dans la lande de Lunebourg au sud de Hambourg vers le camp de concentration de Neuengamme – certains pour y être immédiatement assasinés, d’autres soumis au travail forcé.

Durée : 6 heures

Lieu de mémoire gare de Hanovre – historique de la déportation de Juifs, Sinti et Roms à Hambourg

Cette journée d’étude examine d’une part l’historique lié à la privation des droits et à la persécution des Juifs, Sinti et Roms, d’autre part les développements intervenus lors de la démarche de création de ce lieu de mémoire, ainsi que les débats actuels sur la culture mémorielle.

Durée : après concertation sur 6 heures ou sur deux jours

N.B. Nous proposons en outre aux groupes d’adultes diverses journées d’étude sur l'action des institutions sous le national-socialisme ainsi que d'autres formations continues et séminaires thématiques.