Foto: Jedes Jahr im Januar zeigt die KZ-Gedenkstätte Neuengamme eine Sonderausstellung im Rathaus-Foyer, die danach ausgeliehen werden kann. Foto: KZ-Gedenkstätte Neuengamme, 2014.
Chaque année en janvier, le Centre de mémoire de Neuengamme inaugure dans le hall d’entrée de l’hôtel de ville de Hambourg une exposition ciblée qui est ensuite disponible en prêt. Crédit photo : KZ-Gedenkstätte Neuengamme, 2014 (ANg 2014-470)

Expositions itinérantes

Les expositions itinérantes du Centre de mémoire de Neuengamme sont disponibles en prêt, les frais de transport et d’assurance étant à la charge de l’emprunteur. Ces expositions ont été conçues par notre service Recherche et renseignements et inaugurées à l’hôtel de ville de Hambourg dans le cadre de la Journée de commémoration des victimes du national-socialisme. Elles se composent chacune de 48 panneaux au format 1,20 x 1 m.

2018: Au tour de l’Alster. L’histoire de Hambourg sous le national-socialisme

Le lac de l’Alster est caractéristique pour le centre-ville de Hambourg. Des canaux mènent dans les différents quartiers de la ville. Les anciens édifices de commerce, les parcs, les villas, les jardins ouvriers, les rives naturelles et les sites industriels traditionnels reflètent les nombreuses facettes de la ville de Hambourg et témoignent de son histoire : Partant de ces lieux exemplaires, cette exposition présente des aspects souvent peu connus de l’histoire de Hambourg sous le national-socialisme.

Dans le centre de l’exposition se trouvent des personnes qui vécurent dans ces lieux, y travaillaient ou y passaient leur temps libre. Il s’agit de l’exercice de pouvoir, d’opportunisme et de protestation, de comportement résistant, d’histoire de l’architecture et de l’industrie, de l’économie de guerre et de travail forcé. (curateurs : Herbert Diercks et Lisa Herbst)

Flyer (German)

2017: « Les procès du Curiohaus à Hambourg. Les crimes de guerre nazis devant les tribunaux britanniques »

Le Curiohaus dans le quartier de Hambourg-Rotherbaum fut entre 1945 et 1949 le plus important siège du tribunal pour les procès de criminels de guerre dans la zone d’occupation britannique. Ici eurent lieu 188 procédures judiciaires contre 504 accusés. Qui étaient ces accusés ? Pour quels crimes furent-ils traduits en justice ? Qui étaient leurs victimes ? Et quel rôle jouèrent-ils dans ces procès ? L’exposition propose une vue d’ensemble de ces questions. (Curateurs : Dr. Reimer Möller et Alyn Beßmann)

Flyer

2016 : « Le football à Hambourg sous le national-socialisme : aperçus d’un passé longtemps embelli »

Essentiellement au moyen d’exemples pris dans la vie du football à Hambourg, cette exposition documente la politique en matière de sport menée par le NSDAP (parti national-socialiste des travailleurs allemands), les mesures disciplinaires prises envers des athlètes, les interdictions et persécutions. Elle est complétée par un regard sur la réorganisation du sport après guerre ainsi que sur la confrontation – tardive – avec l’histoire du sport sous le national-socialisme. (commissaire de l’exposition : Herbert Diercks)
Flyer

2015 : Déporté au camp de concentration de Neuengamme. Mesures répressives de la Wehrmacht et de la SS en Europe occupée

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Wehrmacht, la SS et la police procèdent en de nombreux endroits des pays occupés en Europe à des « mesures de représailles », à la suite d’attentats prétendus ou réels et d’autres faits de résistance. Plusieurs centaines d’habitants de Murat (France), Meensel-Kiezegem (Belgique) et Putten (Pays-Bas) ainsi que des milliers de Varsoviens et Varsoviennes (Pologne) sont les victimes de ces « mesures répressives », déportées en 1944 au camp de concentration de Neuengamme. Cette exposition documente les crimes et les diverses formes de commémoration 70 ans après les faits dans les localités et familles concernées ainsi que dans le Centre de mémoire. (commissaire de l’exposition : Katja Hertz-Eichenrode)

Dépliant

2014 : « Programme d’euthanasie » - L’assassinat à Hambourg de personnes handicapées et malades mentales sous le national-socialisme

L’exposition présente des hommes, des femmes et des enfants de Hambourg assassinés dans le cadre du « Programme d’euthanasie » du national-socialisme. Elle éclaire également la participation aux sélections et assassinats des administrations de Hambourg, hôpitaux, médecins et soignants. (commissaire de l’exposition : Herbert Diercks)

Dépliant

2014: « Je n’aurais jamais pensé revenir ici. » Parcours d’anciens travailleurs forcés et programme de visite à Hambourg 2001–2003

L’exposition présente le programme de visite pour d’anciens travailleurs forcés et montre l’importance qu’il eut pour les personnes concernées. Des parcours individuels illustrent à quel point les souvenirs des années de guerre et la déportation à Hambourg sont encore douloureusement présents pour les anciens travailleurs forcés, même à un âge avancé.  (commissaire de l’exposition : Katharina Hertz-Eichenrode)

Flyer

2013 : Déserteurs et autres persécutés de la justice militaire nazie – la juridiction de la Wehrmacht à Hambourg

Cette exposition est née de débats menés sur une commémoration appropriée des déserteurs condamnés à mort par la justice militaire et exécutés durant la Seconde Guerre mondiale. Elle est la première à fournir des informations détaillées sur les tribunaux militaires exerçant à Hambourg et met au premier plan les biographies de condamnés par la juridiction de la Wehrmacht. (commissaires de l’exposition : Dr Magnus Koch, Lars Skowronski, Dr Detlef Garbe)

2012 : Documentation ancienne mairie. La police de Hambourg sous le national-socialisme

L’ancien hôtel de ville de Hambourg fut jusqu’en 1943 le siège de la préfecture de police, de la police judiciaire et de la police d’État. Un espace évoquant la police de Hambourg sous le national-socialisme sera aménagé dans ce bâtiment en 2014/15. L’exposition présente les résultats des recherches menées par le Centre de mémoire de Neuengamme sur l’histoire de la police de la ville hanséatique de 1933 à 1945. (commissaire de l’exposition : Herbert Diercks)

Dépliant

2011 : Regards sur le camp de concentration de Neuengamme et le site après guerre. Documents photographiques du camp et du Centre de mémoire

Les photographies prises par les SS affectés au camp sont exploitées par le Centre de mémoire de Neuengamme pour transmettre l’histoire du site. Il est nécessaire de connaître leur contexte, les mises en scène de la SS et l’historique de la transmission de ces documents pour pouvoir évaluer et resituer ces témoignages photographiques. (commissaire de l’exposition : Ute Wrocklage)

Dépliant

2010 : « La liberté existe ! » Résistance et persécution à Hambourg 1933 -1945

Cette exposition transmet dans son ensemble l’étendue et l’intensité de la résistance à Hambourg de 1933 à 1945. En raison de son isolement, des mesures d’oppression déployées par la Gestapo, mais aussi de ses dissensions internes, le mouvement de résistance à Hambourg n’a pas été en mesure d’atteindre ses principaux objectifs. L’exposition met en avant les femmes et les hommes qui ont été persécutés pour avoir lutté contre le national-socialisme. (commissaire de l’exposition : Herbert Diercks)

2009 : « Les lieux demeurent » - Lieux de mémoire pour les victimes du régime nazi à Hambourg

Une multitude de lieux de mémoire, vastes ou modestes, rappellent à Hambourg les crimes commis par le national-socialisme. Le plus connu est le Centre de mémoire du camp de concentration de Neuengamme et ses annexes - l’école de Bullenhuser Damm, la baraque de Poppenbüttel et le centre de détention de Fuhlsbüttel. L’exposition illustre la diversité des sites de mémoire disséminés dans tous les quartiers de la ville et informe sur le contexte de leur création. (commissaires de l’exposition : Dr Detlef Garbe, Kerstin Klingel)

Dépliant

2008 : Le port de Hambourg sous le national-socialisme. Économie, travail forcé et résistance

Le Centre de mémoire de Neuengamme organise plusieurs fois par an depuis 1989 des « visites alternatives du port » qui conduisent aux lieux de résistance et de persécution dans le complexe portuaire. La visite traite également le projet national-socialiste de construction des « bâtiments du Führer ». L’exposition afférente illustre par des photos et documents historiques cette « autre » histoire du port. (commissaire de l’exposition : Herbert Diercks)

2007 : « Le dessin survit... » - Témoignages artistiques de déportés au camp de concentration de Neuengamme

Le dessin constitue une source précieuse sur l’histoire du camp de concentration de Neuengamme. Ces témoignages ont été réalisés par des déportés durant leur détention ou après leur libération. Ils étaient dans le quotidien concentrationnaire un moyen de lutter pour la survie. Ces dessins qui éclairent la perspective des victimes complètent aujourd’hui les photos conservées des SS. (commissaire de l’exposition : Dr Maike Bruhns)

Dépliant

2006 : Sauveteurs de l'ombre : la Hambourgeoise Hiltgunt Zassenhaus et le centre norvégien des marins mobilisés pour les Norvégiens détenus à Fuhlsbüttel de 1940 à 1945

Loin de leur pays, des Norvégiens sont emprisonnés au centre de réclusion de Fuhlsbüttel et dans d’autres prisons en Allemagne du Nord. Ils maintiennent le lien avec leurs familles et reçoivent divers soutiens, en particulier des vivres, grâce à l’intervention du centre norvégien des marins. Cette action humanitaire est grandement facilitée par une interprète et contrôleuse de Hambourg, qui recevra le surnom d’« ange des détenus ». (commissaire de l’exposition : Herbert Diercks)

Dépliant

2005 : « J’ai laissé ma jeunesse à Hambourg » - Travail forcé à Hambourg de 1940 à 1945

Durant la Seconde Guerre mondiale, plus de 400 000 hommes, femmes et enfants sont soumis au travail forcé et hébergés dans plus de 1200 camps répartis sur tout le territoire de Hambourg. Depuis de nombreuses années, le Centre de mémoire de Neuengamme a particulièrement à cœur de signaler leur persécution et d’inviter des groupes d’anciens travailleurs forcés. (commissaires de l’exposition : Dr Jürgen Bönig, Katharina Hertz-Eichenrode, Dr Reimer Möller)

Dépliant

2004 : « ... que nous ayons réussi à rester des femmes dans ce terrible combat. » Kommandos de femmes à Hambourg du camp de concentration de Neuengamme

L’historique des détachements de femmes à Hambourg du camp de concentration de Neuengamme est presque inconnu de ses habitants. La présentation de nombreuses biographies de femmes déportées de toute l’Europe illustre leurs parcours de persécution, et celui de leurs familles et compatriotes. (commissaires de l’exposition : Karin Heddinga, Ulrike Jensen)

2003 : « KolaFu », place forte de l’arbitraire et de la violence. Histoire du camp de concentration et centre pénitentiaire de Fuhlsbüttel de 1933 à 1945

Un complexe d’établissements pénitentiaires est implanté dans le quartier Fuhlsbüttel de Hambourg depuis la fin du XIXe siècle. Il devient de 1933 à 1945 un haut lieu de la persécution nationale-socialiste : camp de concentration, prison de police, détachement extérieur du camp de Neuengamme, maison de réclusion et centre de détention. (commissaire de l’exposition : Herbert Diercks)

Dépliant