Bild vom Blick auf das 1969 errichtete zweite Gefängnis vor dem historischen Klinkerwerk. Im Vordergrund das ehemalige Kommandantenhaus.
Vue de la deuxième prison construite en 1969 devant le bâtiment historique de la briqueterie. Au premier plan, l’ancienne villa du commandant. Crédit photo : Michael Kottmeier, 1993 (ANg 1993-307)

Après-guerre

Camp d’internement

Les derniers déportés et membres de la SS quittent Neuengamme le 2 mai 1945. Quand des soldats britanniques pénètrent peu après dans le camp, ils trouvent un site immense avec de nombreuses baraques. Mais rien ne dénonce ce qui s’y est passé. Le gouvernement militaire britannique l’utilise à partir de début juin 1945 comme camp d'internement (Civil Internment Camp No. 6). Il y retient des membres de la SS, des responsables civils au sein de l’État nazi et des criminels de guerre présumés. Le camp d’internement est fermé le 13 août 1948.

Prison

Pose de la première pierre d’un bâtiment pénitentiaire sur le site de l’ancien camp des déportés Photographe inconnu, 14 juillet 1949 (ANg 1994-2884)
Foto der Grundsteinlegung für die Strafanstalt auf dem Gelände des ehemaligen Häftlingslagers, 14.7.1949.

L’ancien site concentrationnaire est restitué en 1948 à la Ville de Hambourg qui l’utilisera désormais comme prison. Les baraques en bois de l’ancien camp des déportés sont démolies et remplacées en 1950 par un nouveau bâtiment. Par contre, la quasi-totalité des bâtiments en pierre construits à l’époque nazie sont utilisés comme locaux administratifs et pénitentiaires ainsi qu’ateliers. Une partie du camp SS et la villa du commandant servent de logements pour le personnel judiciaire. À la fin des années 1960, le ministère de la justice de Hambourg fait construire une deuxième prison sur l’ancien site concentrationnaire, à l’endroit où se trouvaient les glaisières.

Centre de mémoire

Sous la pression des associations de survivants et à la suite d’une controverse publique de plusieurs années, le gouvernement de la Ville libre et hanséatique de Hambourg décide en 1989 le transfert des établissements pénitentiaires. La fermeture de la première prison n’a lieu qu’en juin 2003. En février 2006, la deuxième prison est également fermée. Depuis sa démolition et l’attribution de ce dernier terrain en mai 2007, le Centre de mémoire occupe la quasi-totalité de l’enceinte de l’ancien camp de concentration. Un vestige de la première prison situé dans l’ancien camp des déportés et un pan de mur surplombé d’un mirador de la deuxième prison érigée à l’endroit des anciennes glaisières évoquent aujourd’hui l’utilisation après guerre du camp de concentration.

Citation :

« Le camp de concentration de Neuengamme pèse comme une malédiction sur la conscience de Hambourg, sur son honneur et sa réputation. Cette réputation de barbarie et les monstruosités atroces de ce camp doivent être effacées de la mémoire de notre temps. Il en est donné aujourd’hui l’occasion, à savoir de construire un établissement pénitentiaire exemplaire, qui restaurera la réputation de Neuengamme et ainsi de Hambourg. »

Requête de l’administration pénitentiaire au gouvernement (requête du 21/10/1947 du ministère de la justice de Hambourg)