05/08/2022 Nouvelles

Pierre Vignes est décédé

Le résistant Pierre Vignes était détenu au camp de concentration de Neuengamme et aux camps extérieurs de Kaltenkirchen et de Salzgitter-Gebhardshagen.

Il est mort le 25 juin 2022 à 97 ans à Baziège près de Toulouse en France.

En 2015, il avait, à la demande du Mémorial du camp de concentration de Neuengamme, fait pour la première fois un long témoignage en présence des historiens Christine Eckel et Thomas Käpernick. Sa mémoire phénoménale se souvenait de nombreux détails et sa manière de raconter était fascinante. Le Mémorial du camp de concentration de Kaltenkirchen présente des extraits de cette interview dans le film « Pierre Vignes ­­– Souvenirs d'un rescapé ». Pierre Vignes a participé à plusieurs reprises à des cérémonies commémoratives à Kaltenkirchen et au site funéraire de Moorkaten.

Pierre Vignes, encore lycéen, avait été arrêté à l'âge de 19 ans à Clermont-Ferrand en raison de ses activités dans la Résistance. Il a raconté avoir frôlé plusieurs fois la mort dans les camps de concentration allemands. Il a survécu au transport d'évacuation particulièrement terrible du « block de repos » du camp de concentration de Neuengamme, transport qui s'est terminé après une longue errance au camp de concentration de Ravensbrück.

Peu après sa libération, il a visité l'ancien camp de concentration de Neuengamme, dont les bâtiments servaient entre-temps de camp d'internement britannique. Il était surpris de constater que les bourreaux qui y étaient internés et qui avaient été si brutaux à l’égard des déportés, se faisaient tout petits face à leurs gardiens, se comportant de manière soumise.

Pierre Vignes était à notre connaissance le dernier rescapé connu du camp de concentration de Kaltenkirchen. Il laisse derrière lui ses filles Brigitte et Hélène. Nous présentons nos condoléances à sa famille et à ses amis.

Mots-clés: Nécrologie (12)