Wöbbelin

À Wöbbelin, à environ douze kilomètres de Ludwigslust, la construction d’un petit camp, appelé tout d’abord „Reiherhorst“, débute dès septembre 1944. Il était destiné à devenir un camp de prisonniers de guerre américains. Le 12 février 1945, un premier gros convoi de détenus y arrive. Ces hommes devaient construire un camp beaucoup plus grand appelé alors „KZ Wöbbelin“.

Selon le rapport du 29 mars 1945 du Dr Trzebinski, médecin SS du camp de Neuengamme, il y avait, fin mars 1945, 648 détenus au Kommando extérieur de Wöbbelin. À la mi-avril, plus de 4000 détenus y arrivent en de nombreux convois venant de divers Kommandos extérieurs des camps de concentration de Neuengammme et Ravensbrück. Le 2 mai 1945, des troupes américaines libèrent le camp de Wöbbelin.

Le chef du camp a été, au moins temporairement, l’ancien commandant du camp de concentration de Stutthof, près de Danzig, le SS Sturmbannführer Paul Werner Hoppe.

Durée

12 février - 2 mai 1945

Nombre de déportés

650 Hommes

Type de travail

Construction d'un camp de prisonniers de guerre; en avril-mai * de nombreux convois

Organisme bénéficiaire

-

Localité

Accès

L’exposition se trouve directement dans le village de Wöbbelin, sur la route nationale 106, rue Ludwigsluster Straße, à la bifurcation vers Neustadt-Glewe.

La pierre commémorative se trouve directement au bord de la nationale 106, entre Ludwigslust et Wöbbelin.

Accès par les transports en commun : Bus au départ de Ludwigslust et de Neustadt-Grewe.

Heures d’ouverture : avril–octobre, mercredi–dimanche, de 10h-16h, novembre-mars, mercredi-vendredi, 10h-16h, dimanche, 13h-16h.

Site de mémoire

Les troupes américaines firent enterrer les victimes du Kommando extérieur de Wöbbelin au beau milieu du village, près du musée Theodor-Körner, ainsi qu’à Ludwigslust, dans un lieu situé entre le château et la chapelle du château, à Hagenow et à Schwerin. Plus tard, à l’époque de la RDA, des mémoriaux ont été érigés sur toutes ces sépultures, ainsi que dans le cimetière municipal protestant de Ludwigslust où reposent 190 détenus décédés, après leur libération, des suites de leur captivité. En 1965, une pierre commémorative conçue par Herbert Bartholomäus, y a été érigée. On y voit une main prêtant serment et une colombe de la paix. En 1993, l’ambassade d’Italie a fait déposer une pierre tombale en granit noir, à la mémoire des victimes italiennes.

En 1960, un relief en grès du sculpteur Jo Jastram a été érigé à Wöbbelin, à la mémoire des victimes du Kommando. Fin 1965, une première exposition, portant sur le Kommando de Wöbbelin, a été inaugurée dans une des salles du musée construit à la mémoire de Theodor-Körner, poète tombé au cours des guerres de libération du joug napoléonien et qui, à partir de 1938, fait l’objet d’un culte national-socialiste. Dans les années 1990, à la suite de transformations et de remaniements, un lien a été établi entre ces deux expositions. 2014 le Mémorial a réalisé un nouvelle exposition principales.

Au bord de la route nationale 106 menant à Ludwigslust se trouve une modeste pierre commémorative portant l’inscription „KZ 1945“ et le triangle rouge des détenus. C’est là que se trouvait l’emplacement du camp. Grâce au travail des camps internationaux de jeunes et à des mesures archéologiques et artistiques, le site de l’ancien camp est de plus en plus mis en valeur. Des emplacements ont notamment été matérialisés au sol, des vestiges de fondations mis à jour et des panneaux informatifs installés.

Contact

Mahn- und Gedenkstätten Wöbbelin
Ludwigsluster Straße 2b
D-19288 Wöbbelin

tél./fax: +49 (0) 38753 – 8 07 92

Email: info@gedenkstaetten-woebbelin.de
Web: www.kz-woebbelin.de
http://www.gedenkstaetten-woebbelin.de/