Hanovre-Stöcken (fabrique d'accumulateurs)

Un Kommando extérieur du camp de concentration de Neuengamme fut aménagé à Stöcken, un quartier de Hanovre, à proximité immédiate de la fabrique d’accumulateurs Accumulatoren-Fabrik AG , aujourd’hui Varta AG. Le 17 juillet 1943, un premier kommando avait été envoyé pour installer le camp sur un terrain en friche entre Marienwerder Wald et Rossbruchgraben, à 120 mètres environ au sud de la fabrique. Lorsque les premières baraques eurent été construites, d’autres convois arrivèrent du camp central de Neuengamme. En juillet 1944, on comptait environ 1 500 hommes dans le camp. Des survivants racontent que tous les mois les détenus malades étaient remplacés par de la main-d’œuvre « fraîche » du camp central de Neuengamme. Outre les travaux de construction et d’agrandissement du camp, les détenus devaient travailler dans les usines d’accumulateurs à la production de piles pour sous-marins. Pour ce faire, ils devaient travailler à la fonderie de plomb, à l’atelier des acides et dans l’atmosphère étouffante des laminoirs (Konterwalzen). Le manque de protection était cause d’accidents et de maladies. Au camp de Stöcken, 403 décès furent enregistrés et un nombre inconnu de détenus furent ramenés au camp central de Neuengamme où ils moururent de maladie et d’épuisement.

Au cours de la première année de l’existence du camp, les commandants se succédèrent : le SS-Oberscharführer Johannes Pump fut bientôt remplacé par le SS-Untersturmführer Hugo Benedict et ce dernier par le SS-Untersturmführer Hans Hermann Griem. En juillet 1944, le SS Hauptsturmführer Kurt Klebeck devient commandant du camp et le reste jusqu’à l’évacuation. Il occupait en même temps, comme successeur de Benedict, le poste de chef de base de tous les Kommandos extérieurs de Neuengamme pour la région de Hanovre.

Au cours de l’évacuation, les détenus « aptes à la marche » quittent le camp dans la nuit du 6 au 7 avril 1945 à pied, en direction de Bergen-Belsen où ils arrivent le 8 avril. Les détenus qui, en cours de route, ne peuvent plus suivre sont abattus par les gardiens SS.

Les détenus malades sont transportés en train, le 8 avril, via Fallersleben et Wolfsburg, de Stöcken à Mieste, puis doivent continuer à pied jusqu’à Gardelegen. Le 13 avril, ils sont conduits avec un groupe plus important de détenus du camp de concentration de Mittelbau-Dora dans une grange qui est ensuite incendiée.

Durée

17 juillet 1943 - 7 avril 1945

Nombre de déportés

1500 Hommes

Type de travail

Production de batteries d'accumulateurs pour sous-marins

Organisme bénéficiaire

Fabrique d'accumulateurs AG

Localité

Accès

Garbsener Landstraße/Auf der Horst, 30419 Hanovre.

Arrivée par les transports en commun: à la gare centrale, prendre le tramway n° 10 en direction d’Ahlem et descendre à „Steintor“, puis le métro ligne 4 en direction d’Ahlem jusqu’à la station „Marienwerder-Wissenschaftspark“ ; de là, prendre le bus 420 en direction de Garbsen-Mitte et descendre à la station „Hollerithalle“.

Site de mémoire

À la bifurcation des rues Garbsener Landstraße/Auf der Horst, dans le quartier de Hanovre- Marienwerder, sur l’emplacement de l’ancien Kommando extérieur Hanovre-Stöcken, se trouve, depuis le 8 mai 1989, un monument commémoratif composé d’une sculpture de l’artiste Hans-Jürgen Breuste et d’une plaque commémorative.

Contact

Arbeitsgemeinschaft KZ Stöcken
c/o Freizeitheim Stöcken
Eichsfelder Straße 101
D-30419 Hannover

tél.: +49 (0) 511 – 1 68 42 94 2

Email: fzh-stoecken@hannover-stadt.de

Archives de la ville de Hanovre
Am Bokemahle 14–16
D-30171 Hannover

tél.: +49 (0) 511 – 1 68 42 17 3
fax: +49 (0) 511 – 1 68 46 59 0

Email: stadtarchiv@hannover-stadt.de