Hanovre-Ahlem (A 12)

Le 30 novembre 1944, un premier groupe d'environ 100 détenus du Kommando extérieur de Stöcken arrivent au camp d'Ahlem. Ils doivent construire des baraques ainsi que des lavabos et des logements pour les SS sur un terrain appartenant aux usines Continental-Gummiwerke. Le 30 novembre 1944, la plupart des détenus du Kommando de Stöcken sont transférés au Kommando d'Ahlem qui compte alors plus de 750 hommes. À Ahlem, le chef du camp A 12 était le SS Hauptscharführer Otto "Tull" Harder, un ancien footballeur hambourgeois connu. En outre, nombreux sont les survivants qui ont gardé un souvenir cuisant du redouté SS Rottenführer Wilhelm Damann.

Les détenus, juifs pour la plupart, étaient employés à la construction d'une galerie souterraine pour le transfert des usines " Continental-Gummiwerke " et de la " Maschinenfabrik Niedersachsen Hannover ". Cette dure tâche et les conditions de travail sous terre entraînent un taux de mortalité élevé. En janvier 1945, un convoi, composé essentiellement de prisonniers de guerre soviétiques, parti du camp central de Neuengamme, arrive au Kommando d'Ahlem. Ces prisonniers doivent remplacer les détenus décédés ou " inaptes au travail ".

Dès le 5 avril 1945, les préparatifs pour la " marche d'évacuation " commencent dans le camp A 12. Le lendemain, les détenus " capables de marcher " quittent le camp à pied en direction de Bergen-Belsen. Un certain nombre d'entre eux sont abattus en cours de route par les SS qui les encadrent.

Environ 200 détenus malades sont libérés le 10 avril 1945 à Ahlem par les troupes américaines.

Durée

30 novembre 1944 - 10 avril 1945

Nombre de déportés

plus de 750 hommes

Type de travail

Drainage et déblaiement de la galerie souterraine de l’usine à tarmac d’Ahlem dans le but de l’aménager en dépôt pour la production de guerre

Organisme bénéficiaire

Continental- Gummiwerke AG, Maschinenfabrik Niedersachsen Hannover

Localité

Accès

Gedenkstätte Ahlem: Hannover-Ahlem, Heisterbergallee 8, D-30455 Hannover.

Mémorial: Heisterbergallee (près du cimetière anglais), de là bifurque un étroit chemin appelé „Am Mahnmal“, 30455 Hanovre.

Accès par les transports en commun:

Gedenkstätte Ahlem: Tramway 10 en direction d’Ahlem par Aegidientorplatz et Hauptbahnhof (gare centrale) et descendre à l’arrêt „Ehrhartstraße“.

Mémorial: Tramway 10 en direction d’Ahlem par Aegidientorplatz et Hauptbahnhof (gare centrale) jusqu’au terminus, puis environ 5 minutes à pied.

Le Mémorial est accessible à toute heure.

Site de mémoire

À partir de 1987, le cercle d’études „Bürger gestalten ein Mahnmal“ s’est consacré à l’aménagement d’un site commémoratif digne de ce nom sur l’emplacement du Kommando extérieur d’Ahlem. Ce projet, conçu par des citoyens, a reçu l’aide de l’Office de la Culture de la ville de Hanovre, en collaboration avec d’autres services publics. Le monument commémoratif, érigé directement à côté de l’emplacement de l’ancien camp, a été inauguré le 4 février 1994. Il symbolise l’entrée de la galerie souterraine avec, de chaque côté, de nombreuses plaques d’asphalte réalisées individuellement par des membres du cercle d’études ainsi que par des citoyens de Hanovre. En 2001, ce mémorial, résultant en grande partie d’un travail en commun, a été complété par deux stèles en cuivre sur lesquelles sont gravés les noms de 299 victimes du camp de concentration d’Ahlem.

La „Mahn- und Gedenkstätte Ahlem“, inaugurée en 1987, présente une exposition sur l’histoire du Kommando extérieur. Dans un bâtiment de l’école « Justus-von-Liebig-Schule » (école israélite d’horticulture d’Ahlem jusqu’en 1942), une exposition informe sur l’histoire de cette école et son utilisation comme centre de rassemblement pour la déportation d’hommes et de femmes juifs de la région de Hanovre/Hildesheim et comme prison de la Gestapo.

Contact

Heisterbergallee 8
D-30453 Hannover

Tel.: +49 (0) 511 – 6 16 22 25 6

Web: http://www.gedenkstaette-ahlem.de/