Hambourg-Tiefstack

Le 8 février 1945, environ 500 Juives tchèques du Kommando extérieur de Hambourg-Neugraben arrivent au camp de Hambourg-Tiefstack. Pour les héberger, des baraquements avaient été construits dans l’enceinte de l’entreprise Diago Werke, dans la rue Andreas-Meyer-Straße.

Les femmes doivent travailler dans les usines Diago et dans la cimenterie Tiefstack à la fabrication de plaques en béton pour les habitations de fortune. Elles doivent en outre déblayer les décombres dans les quartiers sud de Hambourg et à Buxtehude pour l’entreprise de construction Möller. Elles doivent également creuser des fossés anti-chars pour la défense de la ville de Hambourg et déblayer la neige au centre-ville de Hambourg.

Lors d’un bombardement allié, fin mars ou début avril 1945, le camp de Tiefstack est détruit. On ne connaît pas le nombre de victimes. Le 7 avril 1945, la SS emmène les survivantes au « mouroir » de Bergen-Belsen.

Le chef du Kommando de femmes Hambourg-Tiefstack était le SS Hauptscharführer Friedrich-Wilhelm Kliem.

Durée

8 février - 7 avril 1945

Nombre de déportés

500 Femmes

Type de travail

Travaux de déblaiement et de construction

Organisme bénéficiaire

Diago Werke, Zementfabrik Tiefstack, Entr. Möller, Deutsche Bau A.G.

Localité

Accès

Andreas-Meyer-Strasse 11, 22113 Hambourg.