Hambourg-Rothenburgsort

Entre novembre 1944 et le 11 avril 1945 se trouvait – en plein milieu de la zone sinistrée interdite du quartier Rothenburgsort – un Kommando extérieur du camp de concentration de Neuengamme, dans l’école de Bullenhuser Damm. La ville de Hambourg avait mis à la disposition de l’entreprise de terrassement et de carrières « Deutsche Erd- und Steinwerke GmbH » qui appartenait à la SS ce bâtiment scolaire, pour y loger des détenus. Probablement fin novembre 1944, un premier kommando commence les travaux pour transformer l’école en Kommando extérieur. Les détenus sont ensuite amenés à Rothenburgsort pour exécuter principalement des travaux de construction. Ils doivent fabriquer des pierres et des plaques à partir de décombres. D’après le rapport du 29 mars 1945 du Dr Trzebinski, médecin SS du camp de concentration de Neuengamme, l’effectif du Kommando extérieur s’élève, le 25 mars 1945, à 592 hommes. Mais il y en avait probablement beaucoup plus puisque l’Office central de l’économie et de l’administration (SS-Wirtschafts-Verwaltungshauptamt) avait accordé à l’entreprise un effectif de mille hommes. Les détenus étaient pour la plupart originaires de Pologne et d’Union soviétique. Après l’évacuation du Kommando, entre le 9 et le 11 avril 1945, la SS transporte les hommes au camp de prisonniers de guerre de Sandbostel.

Dans la nuit du 20 au 21 avril 1945, le Kommando extérieur, évacué dix jours auparavant, est le théâtre d’un massacre : des SS assassinent 20 enfants juifs dans la cave de l’école. Auparavant, dans le camp de concentration de Neuengamme, le médecin SS, le Dr Kurt Heißmeyer, avait soumis ces enfants, âgés de cinq à douze ans, à des expériences médicales. Deux détenus infirmiers néerlandais et deux médecins français qui s’étaient occupés des enfants au camp de concentration de Neuengamme sont pendus avec eux. Quelques heures après ce massacre, 24 prisonniers soviétiques du Kommando extérieur Spaldingstraße sont amenés dans l’école et également exécutés.

Le chef du Kommando extérieur était le SS Oberscharführer Ewald Jauch. 

Durée

novembre 1944 - 9/11 avril 1945

Nombre de déportés

1000 Hommes

Type de travail

déblaiement des ruines, réutilisation des déblais, travaux de déblaiement

Organisme bénéficiaire

Entreprise de terrassement et de carrières Deutsche Erd- und Steinwerke GmbH

Localité

Accès

Gedenkstätte Bullenhuser Damm et Roseraie
Bullenhuser Damm 92
20539 Hambourg

 (à partir de la station de métro S-Bahn Rothenburgsort, le chemin est indiqué).

Heures d’ouverture: dimanche 10h–17h.

Pour les visites guidées, veuillez vous adresser au Museumsdienst Hamburg

tél.: +49 (40) 428131 0

E Mail: info@museumsdienst-hamburg.de
Web: www.museumsdienst-hamburg.de

Site de mémoire

En 1948, l’école rouvre ses portes et rien ne rappelle tout d’abord l’existence du Kommando extérieur, ni le massacre d’avril 1945. Certes, d’anciens détenus du camp de concentration de Neuengamme organisent régulièrement des cérémonies commémoratives aux dates anniversaires de l’assassinat des enfants, de leurs infirmiers et médecins et des prisonniers de guerre soviétiques et la ville de Hambourg fait poser en 1963 une plaque commémorative à l’entrée du bâtiment scolaire, mais ce n’est qu’à partir de 1979, lorsque l’Association des enfants de Bullenhuser Damm („Vereinigung Kinder vom Bullenhuser Damm e.V.“) est fondée, que la conscience collective de ce lieu historique se réveille. En 1980, l’école est débaptisée et s’appelle désormais „Janusz-Korczak-Schule“. Une première exposition est inaugurée dans la cave de l’école. La mise en place de la Gedenkstätte, dont s’occupe pendant très longtemps l’Association à titre privé, s’effectue par étapes. Depuis 1987 se trouve ici le gigantesque tableau mural intitulé „21. April 1945, 5 Uhr morgens“ (21 avril 1945, 5 heures du matin) du peintre brémois Jürgen Waller, qui représente la cave de l’école au matin qui suivit l’assassinat des enfants. Suite à la prise en charge de la Gedenkstätte Bullenhuser Damm par la ville de Hambourg en 1999, elle dépend désormais de la Gedenkstätte de Neuengamme. Elle s’agrandit de plusieurs pièces, est complètement restructurée et de nouveaux médias viennent compléter l’exposition. En 2011 une nouvelle exposition permanente a été inaugurée.

Depuis 1985, une roseraie, conçue par l’artiste hambourgeoise Lili Fischer, est consacrée aux victimes du massacre et complète l’exposition. Les visiteurs de la Gedenkstätte peuvent y planter un rosier à la mémoire des enfants. Sur la clôture du jardin, des familles des enfants et de leurs infirmiers et médecins soignants ont apposé des petits panneaux commémoratifs individuels avec des photographies et des textes. Près de l’entrée de la roseraie, le ministère soviétique de la Culture a fait installer en 1995, à l’occasion du 50e anniversaire de la libération, une sculpture en bronze de l’artiste Anatoli Mosjitschulk, à la mémoire des prisonniers soviétiques assassinés ici.

Contact

KZ-Gedenkstätte Neuengamme
Jean-Dolidier-Weg 75
D-21039 Hamburg

tél.: +49 (0) 40 – 4 28 13 15 00
fax: +49 (0) 40 – 4 28 13 15 01

Email: info@kz-gedenkstaette-neuengamme.de
Web: http://www.kz-gedenkstaette-neuengamme.de  


Gedenkstätte Bullenhuser Damm

tél.: +49 (0) 40 – 7 83 29 5 (uniquement aux heures d’ouverture).

Web: http://www.kz-gedenkstaette-neuengamme.de/?id=655