Hambourg-Hammerbrook (Spaldingstraße)

En octobre 1944, la SS met en place un nouveau Kommando extérieur du camp de concentration de Neuengamme dans le quartier de Hambourg-Hammerbrook, déclaré zone sinistrée à la suite des bombardements de juillet 1943. Dans un ancien entrepôt de tabac situé dans la cour d’un ensemble de bureaux aux 156/158 de la rue Spaldingstrasse, quelque 2000 détenus de diverses nationalités sont répartis sur sept étages. Sur ordre de la ville de Hambourg, ces hommes doivent déblayer les décombres dans différents quartiers, après les bombardements alliés. Certains kommandos dégagent les cadavres et désamorcent les bombes. Le groupe le plus important répare les voies ferrées pour la Reichsbahn, entre autres dans les quartiers de Harburg, Wilhelmsburg, Rothenburgsort et Barmbek. Pour le compte des services télégraphiques, un groupe de détenus doit creuser des gouttières pour fils téléphoniques. Dans le Jardin des Plantes du centre-ville, des détenus sont affectés aux travaux de jardinage. Sur ordre de la direction de la SS, un kommando de 100 hommes est affecté à la construction d’un blockhaus près du lac Alster. Le kommando chargé des travaux de déblaiement dans l’entreprise Jung-Öl est logé temporairement dans la Spaldingstrasse.

Le travail est dur et parfois très dangereux. Le nombre de victimes augmente rapidement. 800 détenus au moins périssent. Les corps sont transportés, soit au camp central de Neuengamme, soit au cimetière d’Ohlsdorf.

Mi-avril 1945, le camp est évacué. Les détenus sont acheminés en train, en deux convois ou plus, vers le camp de rassemblement de Sandbostel. Le premier convoi part de Hambourg le 12 ou 13 avril et le voyage dure trois jours. Le 17, un deuxième convoi suit et arrive à Sandbostel le lendemain.

Le chef du Kommando de Hammerbrook était, en octobre/novembre 1944, le SS Obersturmführer Karl Wiedemann et, vers la fin de la guerre, le SS Obersturmführer Arnold Strippel. Strippel, de même que Wiedemann avant lui, était chef de base de tous les Kommandos extéieurs du camp de concentration de Neuengamme à Hambourg.

Durée

octobre 1944 - 17 avril 1945

Nombre de déportés

2000 Hommes

Type de travail

Travaux de déblaiement

Organisme bénéficiaire

Ville de Hamburg, Reichsbahn, Jung-Öl

Localité

Accès

Spaldingstrasse 156-162, 20097 Hambourg.

Site de mémoire

Après que le propriétaire ait donné, suite à de longues négociations, son consentement en octobre 2008, une plaque noire put enfin être posée sur le site du plus grand camp extérieur du camp de Neuengamme dans la rue Spaldingstraße 156/158, devenu entre-temps un ensemble de bureaux. L’inscription indique : « Dans les derniers mois de la guerre, les SS administraient d’ici les camps extérieurs du camp de concentration de Neuengamme dans Hambourg. D’octobre 1944 à avril 1945, plus de 2 000 détenus étaient logés sur six étages dans le bâtiment du fond, un ancien entrepôt de tabac. Sur ordre de la ville de Hambourg, ces hommes devaient déblayer les décombres dans le quartier détruit de Hammerbrook et dans le port franc, réparer des voies ferrées et désamorcer des bombes. Dans les six mois de l’existence du camp, 800 détenus périrent. Beaucoup d’autres moururent durant l’évacuation dans le camp de rassemblement de Sandbostel. Depuis 2012, une petite exposition sur l’histoire du camp extérieur est présentée dans le bâtiment aujourd’hui utilisé par la chaîne d’hôtel A&O. »

Contact