Hambourg-Hammerbrook (kommando de localisation de bombes)

À partir de mi-1944, 35 détenus environ sont hébergés dans le bâtiment de l’école primaire, rue «am Brackdamm», dans le quartier de Hambourg-Hammerbrook. Ils doivent repérer les bombes non explosées et les désamorcer sans avoir reçu la moindre formation. Ce travail n'était pas seulement physiquement pénible, mais également extrêmement dangereux. Les détenus avaient déjà dû le faire avant mi-1944, mais ils rentraient alors chaque jour au camp central de Neuengamme ou passaient la nuit dans des bâtiments publics, tout près des lieux de travail qui changeaient tout le temps.

Selon le rapport du Dr Trzebinski, médecin SS du camp de concentration de Neuengamme, en date du 29 mars 1945, le kommando de déminage «am Brackdamm» aurait encore existé le 25 mars 1945. On ne peut faire aucun témoignage concret sur le sort des détenus par la suite.

Durée

mi-1944 - 25 mars 1945

Nombre de déportés

35 Hommes

Type de travail

Dégagement des bombes non explosées

Organisme bénéficiaire

Localité

Accès

Brackdamm 14/16, entre les rues Ausschläger Weg et Heidenkampsweg, 20537 Hambourg