Brême-Schützenhof

600 à 700 détenus du Kommando extérieur de Brême-Blumenthal transportés auparavant chaque jour en bateau sur leur lieu de travail, le chantier naval de l’entreprise Deschimag AG Weser à Gröpelingen, sont transférés, probablement en décembre 1944, au Kommando extérieur Schützenhof, situé entre le remblai du chemin de fer et la rue Bromberger Straße. Après l’expulsion de la société de tir au début de la guerre, ce site avait tout d’abord servi entre autres de camp de rassemblement pour les Tziganes de Brême avant leur déportation vers l’Est. En 1942/43, 250 déportés de la II. SS-Baubrigade y avaient été également hébergés.

Au début, les détenus étaient uniquement employés à la fabrication de pièces détachées de sous-marins et à la construction du bunker « Hornisse » pour sous-marins. Vers la fin de la guerre, lorsque le matériel vient à manquer, les besoins en main-d’œuvre diminuent de plus en plus. Une partie des détenus est alors employée au déblaiement des décombres sur le territoire de la ville de Brême.

Le plus grand groupe était composé d’environ 400 déportés juifs hongrois. Nombreux étaient également les détenus politiques originaires de Belgique, France, Pologne et d’Union soviétique. D’après le rapport du 29 mars 1945 du Dr Trzebinski, médecin SS du camp de concentration de Neuengamme, le camp de Brême-Schützenhof comptait encore, le 25 mars 1945, 582 détenus hommes. Les mauvaises conditions de vie causèrent la mort de plus de 250 détenus.

Entre les 7 et 9 avril, les détenus du Kommando Blumenthal sont tout d’abord transférés au Kommando Brême-Farge, devenu camp de rassemblement pour tous les détenus hommes de la région de Brême. Les détenus « capables de marcher » sont conduits à pied à Bremervörde, puis transportés en wagons à bestiaux au camp central de Neuengamme via Winsen/Luhe. D’autres détenus arrivent à pied ou en train directement au camp de prisonniers de guerre de Sandbostel, près de Bremervörde. Les détenus juifs du camp de Blumenthal sont envoyés directement au camp de concentration de Bergen-Belsen.

Il n’existe aucun renseignement concernant la direction du camp et les équipes de gardes.

Durée

décembre 1944 - 7 ou 9 avril 1945

Nombre de déportés

700 Hommes

Type de travail

Travaux de déblaiement et dans les docks

Organisme bénéficiaire

Deutsche Schiffs- und Maschinenbau AG (Deschimag), Groupe Krupp

Localité

Accès

Autoroute 27 en direction de Bremerhaven, sortie Oslebshausen, suivre les rues Ritterhuder Heerstrasse, Oslebshauser Heerstrasse, Gröpelinger Heerstrasse, Morgenlandstrasse jusqu’à Bromberger Strasse 117, à 28237 Brême

Site de mémoire

En avril 2002, à l’initiative de la Fédération brémoise de l’Association des persécutés du régime nazi – Union des Antifascistes, une plaque en acier, en mémoire de 267 victimes, a été apposée sur le mur du camp, près du nouveau local de la société de tir, qui est redevenue propriétaire du site de l’ancien camp après la guerre. Cette plaque a été réalisée par des apprentis des aciéries de Brême.

Le 29 septembre 2004, une autre plaque est venue s’y ajouter, avec le texte suivant: « Cette plaque est en mémoire des victimes innocentes de la commune belge de Meensel-Kiezegem. Lors de deux rafles des SS, 61 des 900 habitants furent déportés au camp de concentration de Neuengamme les 1er et 11 août 1944. À l’A.G. Weser, 15 d’entre eux succombèrent à la folie guerrière des nazis ».

Depuis avril 2006, se trouve à l‘entrée du bâtiment de la société de tir une « Stolperstein » (pierre d’achoppement = petite plaque en laiton incrustée dans le pavage du sol), en souvenir du détenu hongrois László Schächter, envoyé le 8 avril 1945 dans une marche de la mort conduisant à Bergen-Belsen, à laquelle il n’a pas survécu.

Contact

Vereinigung der Verfolgten des Naziregimes – Bund der Antifaschistinnen und Antifaschisten, (association des persécutés du régime nazi – Union des Antifascistes) Landesverband Bremen e. V.

Am Speicher XI/9
28217 Bremen

tél.: +49 (0) 421 – 3 82 91 4
fax: +49 (0) 421 – 3 82 91 8

Email: bremen@vvn-bda.de
Web: www.vvn-bda.de/bremen