Helmstedt-Beendorf (hommes)

À Beendorf près de Helmstedt, deux Kommandos extérieurs du camp de concentration de Neuengamme furent mis en place en 1944 – un camp d’hommes et un camp de femmes. Hommes et femmes étaient en partie logés dans le même bâtiment, à différents étages. Les deux Kommandos étaient dirigés par la SS sous la désignation „A III“. Le travail consistait à transférer sous terre la production d’armement essentiel pour la conduite de la guerre des usines Askania-Werke AG et Luftfahrtgerätewerke Hakenfelde GmbH, sur ordre du « Jägerstab » (état-major de l’aviation de chasse) auprès du ministère pour la production d’armement et de matériel de guerre. Le « Jägerstab » avait été fondé pour assurer la coordination des opérations de transfert de la production de matériel essentiel à la conduite de la guerre sous la direction de l’architecte SS-Obergruppenführer Hans Kammler, la protection contre les raids aériens en mars 1944. Le chef des deux camps, d’hommes et de femmes, était le SS Obersturmführer Gerhard Poppenhagen. La garde était assurée par des membres de la Luftwaffe.

Les premiers détenus arrivent à Beendorf le 17 mars 1944. Les hommes doivent aménager des ateliers de production souterrains dans deux mines de sel avoisinantes. Ils s’agissait des puits de mine „Marie“ (Beendorf) et „Bartensleben“ (Morsleben). Des ateliers de production d’importance stratégique pour l’armement aérien sont transférés dans ces deux puits. Ces projets, qui devaient rester secrets, portaient les noms d’emprunt „Bulldogge“ et „Iltis“. Le travail éreintant et les conditions de travail dans les galeries souterraines étaient nuisibles à la santé, en particulier pour les yeux et les voies respiratoires. Dans le rapport du médecin SS du camp de concentration de Neuengamme, le Dr Trzebinski, du 29 mars 1945, l’effectif pour Beendorf est de 749 hommes au 25 mars 1945. Mais si on considère toute la période d’existence du Kommando, l’effectif était bien plus élevé étant donné que les détenus « inaptes au travail » étaient remplacés.

Le 10 avril 1945, les deux camps sont évacués. Femmes et hommes sont transportés en wagons de marchandises, via Magdeburg, Stendal et Wittenberge, jusqu’au camp de rassemblement de Wöbbelin où ils arrivent le 16 avril. Deux semaines plus tard, les survivants sont libérés par les troupes américaines.

Durée

17 mars 1944 - 10 avril 1945

Nombre de déportés

750 Hommes

Type de travail

Travaux de construction pour l'installation d'usines souterraines

Organisme bénéficiaire

SS Führungsstab A III, Askania-Werke AG, Luftfahrtgerätewerk Hakenfelde GmbH

Localité

Accès

KZ-Gedenkstätte Beendorf (dans la cave de l’école primaire Bernhard-Becker-Grundschule), Rundahlsweg 7, 39343 Beendorf.

Visites possibles sur rendez-vous

Site de mémoire

Dans le cimetière de Beendorf se trouve une fosse commune avec environ 100 victimes de camps de concentration. À côté d’une première pierre commémorative portant l’inscription „FIR“ (Fédération Internationale de Résistants), une nouvelle pierre avec une inscription plus exhaustive a été posée en 1995.

Dans les années 1960, un monument à la mémoire des victimes du Kommando de Helmstedt-Beendorf a été inauguré au centre-ville. Beendorf se trouvant dans la zone interdite de la RDA, le site de l’ancien camp n’a pas été accessible aux visiteurs jusqu’en 1989.

Sur l’initiative du directeur de l’école de Beendorf, une salle d’exposition a été aménagée dans l’établissement scolaire en 1971. Depuis 1996, un centre de documentation y est installé avec une exposition provisoire sur l’histoire du Kommando extérieur. La commune de Beendorf en est l’autorité responsable.

Contact

Grundschule Beendorf
Sekretariat
Rundahlsweg 7
D-39343 Beendorf

tél.: +49 (0) 39050 – 2 23 9

commune de Beendorf
Schulplatz 5
D-39343 Beendorf

tél.: +49 (0) 39050 – 2 23 5


Homepage: http://www.beendorf.com/vereine-gruppen/arbeitskreis-kz-gedenkstaette/