Hambourg-Steinwerder (Blohm & Voss)

Le 9 octobre 1944, un Kommando extérieur est mis en place sur le chantier naval de Blohm & Voss, dans le port de Hambourg. La mobilisation de détenus concentrationnaires sur les chantiers navals de Hambourg venait de la volonté d’intensifier la fabrication de sous-marins au cours du second semestre 1944, un objectif que les chantiers navals étaient cependant loin d’atteindre, en raison des bombardements alliés. Les détenus – dont une grande partie était originaire de Pologne et d’Union soviétique – avaient été sélectionnés par un mandataire de l’entreprise dans le camp de concentration de Neuengamme pour travailler dans la construction navale. Il semble que quelque 600 détenus aient travaillé pour Blohm & Voss. Environ un cinquième d’entre eux étaient classés comme ouvriers qualifiés et travaillaient dans les ateliers de construction mécanique, comme tourneurs, constructeurs-mécaniciens, raboteurs et grutiers. En outre, ils devaient exécuter des travaux de déblaiement dans l’enceinte du chantier naval.

D’après les témoignages de survivants, les détenus subissaient régulièrement des mauvais traitements et des brimades, aussi bien pendant qu’avant et après le travail. Le Kommando de Blohm & Voss avait un taux de mortalité très élevé. Surtout pendant les dernières semaines, les détenus malades et « inaptes au travail » étaient renvoyés à Neuengamme. Il n’est plus possible d’établir le nombre exact de victimes, mais il est évalué à 250 au moins.

Le 12 avril 1945, Blohm & Voss demande à la SS d’évacuer le Kommando extérieur. Les détenus sont ramenés au camp central de Neuengamme.

Le chef du Kommando extérieur était le SS Oberscharführer Peitz. Une soixantaine de soldats de l’infanterie de marine avaient été désignés comme gardiens.

Durée

9 octobre 1944 - 12 avril 1945

Nombre de déportés

600 Hommes

Type de travail

travaux de déblaiement et dans les docks

Organisme bénéficiaire

Blohm & Voss

Localité

Accès

Hermann-Blohm-Strasse 3, 20457 Hambourg.