Helmstedt-Beendorf (femmes)

Depuis février 1944, des détenus du camp de concentration de Neuengamme étaient envoyés à Beendorf pour aménager des sites de production souterrains dans deux mines de sel avoisinantes. À partir d’août 1944 y sont également forcées au travail, dans le cadre du Jägerstab (état-major de l’aviation de chasse), jusqu’à 2500 détenues, en majorité allemandes, soviétiques, polonaises et françaises, arrivées par plusieurs convois du camp de concentration de Ravensbrück. Le Jägerstab a été créé en mars 1944 au sein du ministère du Reich pour l’armement et la production de guerre sous la direction de l’architecte SS-Obergruppenführer Hans Kammler, pour coordonner le transfert de la production essentielle à l’effort de guerre en vue de la protéger des raids aériens. Les détenues sont affectées à Beendorf à la production de munitions pour l’armée de l’air ainsi que de pièces pour l’avion Me-262 et les fusées V1 et V2 (pilotages automatiques, systèmes de commandes, gouvernails). Elles travaillent douze heures par jour sur des machines situées à 425-465 mètres de profondeur. Pour y accéder, elles descendent le puits dans des cages étroites.

Après le transfert de l’usine berlinoise Askania-Werke et de celle d’équipements aéronautiques Luftfahrtgerätewerke Hakenfelde GmbH dans les puits de mine « Marie » (à Beendorf) et « Bartensleben » (à Morsleben), les deux sites de production reçoivent les noms de camouflage « Bulldogge » et « Iltis ».

Le chef des deux camps, d’hommes et de femmes, est le SS-Obersturmführer Gerhard Poppenhagen.

Le 10 avril 1945, les deux camps sont évacués : les femmes et les hommes sont transportés en wagons de marchandises via Magdebourg, Stendal et Wittenberge jusqu’au camp de rassemblement de Wöbbelin, où ils arrivent le 16 avril. Contrairement aux hommes, les femmes doivent poursuivre leur déroute. Le train stationne trois jours durant à la gare de Sülstorf dans le Mecklembourg. De nombreuses femmes y meurent de faim et de soif, et sont enterrées sommairement par des habitants du village. Le convoi atteint Hambourg le 20 ou le 21 avril. Les détenues sont alors réparties dans les kommandos presque complètement évacués de la ville, disséminés dans les quartiers Eidelstedt, Langenhorn, Sasel et Wandsbek. La majorité d’entre elles peuvent quitter Hambourg le 1er mai dans un train de la Croix-Rouge suédoise, qui gagne la Suède via le Danemark.  

Durée

d’août 1944 - 10 avril 1945

Nombre de déportés

2500 Femmes

Type de travail

Organisme bénéficiaire

Localité

Accès

KZ-Gedenkstätte Beendorf (dans la cave de l’école primaire Bernhard-Becker-Grundschule), Rundahlsweg 7, 39343 Beendorf.

Visites sur rendez-vous

Site de mémoire

Dans le cimetière de Beendorf se trouve une fosse commune contenant une centaine de victimes concentrationnaires. À côté d’une première pierre commémorative portant l’inscription FIR (Fédération Internationale des Résistants), une nouvelle stèle avec une inscription plus exhaustive a été posée en 1995.

Un monument à la mémoire des victimes du kommando de Helmstedt-Beendorf a été inauguré dans les années 1960 au centre du bourg. Beendorf se trouvant dans la zone frontalière interdite de la RDA, le site de l’ancien camp n’a pas été accessible aux visiteurs jusqu’en 1989.

À l’initiative du directeur de l’école de Beendorf, une salle d’exposition a été aménagée dans l’établissement scolaire en 1971. Depuis 1996, un centre de mémoire y est installé avec une exposition provisoire sur l’histoire du kommando extérieur. La commune de Beendorf en est l’autorité responsable.

À Sülstorf, où le train a stationné pendant trois jours après l’évacuation du camp, a été découverte en 1947 une fosse commune contenant les dépouilles de 53 femmes juives. La paroisse juive du land de Mecklembourg y a inauguré en 1951 un site commémoratif, dont la porte d’entrée est ornée à son sommet d’une grande étoile de David. Il est ainsi l’un des rares exemples de mémoire juive visible pour le public dans l’ancienne RDA.

Contact

Grundschule (école primaire) Beendorf
Sekretariat, Rundahlsweg 7
D-39343 Beendorf

tél.: +49 (0) 39050 – 2 23 9 

Gemeinde (commune) Beendorf
Schulplatz 5
D-39343 Beendorf

tél.: +49 (0) 39050 – 2 23 5


Homepage: http://www.beendorf.com/vereine-gruppen/arbeitskreis-kz-gedenkstaette/