Salzgitter-Watenstedt / Leinde (hommes)

En mai 1944, le Kommando extérieur du camp de concentration de Neuengamme, Watenstedt/Leinde, est aménagé pour l’utilisation de la main-d’œuvre concentrationnaire dans les aciéries de Brunswick. Le camp se trouvait à environ deux kilomètres de l’usine. Des baraquements qui avaient d’abord servi à loger des travailleurs forcés, sont utilisés pour y héberger les détenus. La SS fait venir un kommando de travail de Salzgitter-Drütte pour accomplir des transformations dans le camp et l’entourer d’une clôture électrique. Les travaux terminés, un effectif d’environ 2000 détenus hommes y est envoyé. En septembre 1944, une deuxième partie est ajoutée pour loger environ 800 femmes.

Les aciéries de Brunswick étaient une entreprise autonome fondée en 1940 par les usines du Reich „Hermann Göring“ en coopération avec le haut commandement de la Wehrmacht. Dans l’usine d’armement, moderne et performante, étaient principalement fabriquées des munitions (bombes et obus) pour la Wehrmacht. En 1944 et 1945, les détenus étaient affectés aux ateliers 16 et 17 de l’usine. Le travail y était extrêmement pénible.

Dans les derniers mois de la guerre, le camp devient camp de rassemblement pour les Kommandos extérieurs des environs. Fin 1944, les Kommandos extérieurs Brunswick-Schillstraße (Büssing-NAG) et Brunswick (SS Reitschule) y envoient les détenus déclarés „inaptes au travail“. Lors de l’évacuation des Kommandos extérieurs au début de l’année 1945, d’autres détenus qui travaillaient dans les environs sont également envoyés au camp de Watenstedt/Leinde.

Lorsque, le 7 avril1945, la SS commence à évacuer le camp, plus de 5000 détenus s’y trouvaient. Les hommes sont embarqués, avec les femmes du Kommando extérieur Watenstedt/Leinde, dans des wagons de marchandises et évacués par deux ou (plus probablement) trois trains. Les wagons de marchandises, dont certains découverts, sont bondés. L’odyssée à travers l’Allemagne du Nord dure plusieurs jours avant de se terminer, le 14 avril, au camp de concentration de Ravensbrück. Beaucoup de détenus n’ont pas survécu au voyage. Les autres arrivent à Ravensbrück dans un état d’extrême faiblesse. Malgré cela, ceux d’entre eux déclarés « aptes à la marche » sont emmenés à pied quelques jours plus tard en direction de l’ouest. Quelques-uns atteignent le camp de rassemblement de Wöbbelin où, le 2 mai, ils sont libérés par les troupes américaines. D’autres sont libérés dans la région de Malchow.

Le chef du camp était le SS-Scharführer Peter Wiehagen.

Durée

mai 1944 - 7 avril 1945

Nombre de déportés

2000 hommes, jusqu'à 5000 vers la fin de la guerre

Type de travail

production d'obus

Organisme bénéficiaire

Aciéries de Brunswick

Localité

Accès

Sur la route nationale B 248 venant de Brunswick en direction de Salzgitter-Bad, entre les localités d’Immendorf et de Leinde, à la hauteur de l’entreprise « Friedrich », 38239 Salzgitter.

Arrivée par les transports en commun: À la gare de Salzgitter-Lebenstedt, prendre le bus 630 en direction de Wolfenbüttel et descendre à l’arrêt „Abzweigung Leinde/B 248“.

Site de mémoire

Au bord de la route nationale B 248 se trouve une stèle avec une inscription, érigée en 1991 par la ville de Salzgitter, sur l’initiative de l’Amicale française de Neuengamme. Sur un muret attenant sont posées des plaques qui mentionnent en plusieurs langues le Kommando extérieur Watenstedt/Leinde.

Contact

Arbeitskreis Stadtgeschichte e. V.
Wehrstraße 27
D-38226 Salzgitter

tél.: +49 (0) 5341 – 4 45 81

Email: info@gedenkstaette-salzgitter.de
Web: www.gedenkstaette-salzgitter.de